Statut social du dirigeant

Statut socialComment choisir le statut social du dirigeant le plus optimal pour votre activité

Pour rappel, le régime de protection sociale est lié à la forme juridique de l’entreprise. Ainsi, selon les cas, il relève soit du régime des travailleurs indépendants, soit du régime général des salariés.

 

Le régime des travailleurs indépendants

L’entrepreneur exerçant son activité en nom propre, le gérant d’une EURL ou EIRL, le gérant d’une SARL majoritaire relève du régime des travailleurs indépendants. Inscrit au RSI, il bénéficie d’une couverture de base, découlant du régime des salariés, dans quatre domaines : Maladie-maternité, invalidité-décès, allocations familiales et retraite. Cependant, pas d’assurance-chômage ni accident du travail pour l’entrepreneur car il n’y cotise pas à titre obligatoire.

Le régime général des salariés

Le dirigeant rémunéré de société anonyme (SA) et de société par actions simplifiées (SAS) ainsi que le gérant minoritaire ou égalitaire de SARL sont affiliés au régime de protection sociale des salariés. Chacun bénéficie des caisses d’assurance-maladie maternité, invalidité-décès, vieillesse, allocations familiales, accident du travail et à une caisse de retraite complémentaire des cadres et de prévoyance.

 

À partir de l’analyse de vos besoins, nous vous conseillons dans le choix du statut social optimal. Que ce soit en salarié ou TNS, chacun représentant un avantage que ce soit en matière de coût ou de couverture sociale. Selon vos choix, vos charges sociales peuvent être réduites jusqu’à 75%.